Revalorisation des traitements ou paupérisation d’une profession ?

 

Les faits sont têtus (voir tableaux en cliquant ici) et démentent à la fois la propagande du Président de la République et du Ministre de l’Education Nationale prétendant que les professeurs bénéficieront d’une revalorisation de 300 euros durant l’année 2020 et la propagande des tenants du protocole PPCR affirmant avoir négocié et obtenu une « revalorisation historique » pour la profession.

Au 1er janvier 2020, le taux de retenue pension civile augmentera, passant de 10,83 % à 11,10 %, entraînant ainsi une nouvelle diminution du traitement net des fonctionnaires. Pour mémoire, ce taux, qui a augmenté chaque année depuis dix ans, était de 7,85 % avant les réformes Sarkozy-Woerth en 2010, puis Hollande-Ayrault en 2012.

Au 1er janvier 2020, les grilles indiciaires seront partiellement revalorisées. Cette revalorisation des grilles devait survenir au 1er janvier 2019 et a été reportée d’un an par l’actuel gouvernement.

Au sein de la grille indiciaire des professeurs agrégés, seuls les échelons de la classe normale (à l’exception du deuxième) et les deux premiers échelons de la hors classe font l’objet d’une revalorisation. Au sein de la grille indiciaire des professeurs certifiés, d’EPS, de lycée professionnel et des conseillers principaux d’éducation, seuls les échelons de la classe normale (à l’exception du deuxième) et de la hors classe font l’objet d’une revalorisation.

La revalorisation est, dans la plupart des cas, totalement dérisoire, les quelques points d’indice supplémentaires compensant à peine l’augmentation du taux de retenue pension civile. Pour d’autres échelons, l’augmentation de quelques dizaines d’euros est loin de compenser la perte de pouvoir d’achat subie depuis trente ans. Enfin, pour les échelons où l’indice n’est pas augmenté, on observe, à l’instar des années précédentes, une diminution du traitement.

A échelon identique, certains professeurs et CPE perdront donc plus de 160 euros en 2020 par rapport à 2019. Rares seront ceux qui bénéficieront de l’augmentation de 300 euros annoncée. En revanche, TOUS ont perdu des milliers d’euros :

- suite à la suppression des rythmes d’avancement d’échelon au grand choix et au choix, corollaire de l’entrée en vigueur des rendez-vous de carrière et de l’évaluation par compétences des professeurs et CPE ;

- suite à l’entrée en vigueur des nouvelles règles et du nouveau barème pour l’accès à la hors classe.

 

 

GrilleS indiciaireS et traitements en vigueur à compter du 01/01/2019 :

 

- Professeurs de Chaires Supérieures

 

- Professeurs Agrégés

 

- Professeurs bi-admissibles à l'agrégation

 

- Professeurs Certifiés, professeurs d'EPS, PLP, CPE

 


Retour page d'accueil