Professeurs : taillables et, désormais, corvéables à merci !

 

Le décret n° 2019-935 du 6 septembre 2019 permet d’imposer, par année scolaire, cinq journées de formation pendant les périodes de vacance des classes.

L’administration doit informer les professeurs, dès le début de l'année scolaire, des périodes de vacance de classes pendant lesquelles pourraient se dérouler ces formations.

Ce décret crée également une misérable allocation de formation pour les professeurs dans le cadre de formations suivies pendant les périodes de vacance des classes. Un arrêté, publié le même jour, fixe un taux horaire brut d’un montant de 20 euros, dans la limite d’un plafond de 60 euros par demi-journée et de 120 euros par journée.

Nouveau coup de boutoir dans nos statuts, le vieux serpent de mer des formations durant les vacances scolaires devient une triste réalité.

La profession n’a plus qu’à remercier les pédagogistes qui passent leur temps à réclamer des formations : formations pour « gérer les conflits », formations pour mettre en oeuvre des réformes pourtant délétères, formations pour s’adapter aux évolutions pourtant catastrophiques du métier, formations pour innover toujours plus, proposer des gadgets pédagogiques et laisser les élèves se complaire dans l’ignorance, tandis que les méthodes traditionnelles qui ont fait leurs preuves sont proscrites par les inspecteurs. Nous voilà tous servis et un peu plus asservis !

 


Retour page d'accueil