sies, syndicat d'enseignants du second degre

Le SIES-FAEN, LE syndicat indépendant !

 

Les élu(e)s et responsables du SIES-FAEN sont à votre service pour vous informer, vous conseiller et vous défendre en toute INDEPENDANCE !

 

Qui sommes-nous ?


 

Le site internet du S.I.A.E.S.

Aix-Marseille


Le site internet de la

Fédération Autonome

de l'Education Nationale


Suivez le SIES


Les vidéos

du SIES


 

GrilleS indiciaireS et traitements en vigueur à compter du 01/07/2016 :

 

- Professeurs de Chaire Supérieure

 

- Professeurs Agrégés

 

- Professeurs bi-admissibles à l'agrégation

 

- Professeurs Certifiés, professeurs d'EPS, PLP, CPE

 

Indemnités et Heures supplémentaires en vigueur à compter du 01/07/2016

 

Tout pour comprendre votre VS (réduction des maxima de service, pondérations etc.), cliquez ici.


Dès la rentrée, poursuivons la résistance contre la Loi Peillon et ses conséquences (réforme du collège, modifications des statuts des professeurs, poursuite du nivellement par le bas ...) et exigeons une véritable revalorisation indiciaire !


Adhérez au SIES.   Soutenez notre action. Soutenez le syndicalisme indépendant

Au SIES, la cotisation court sur 365 jours consécutifs.

En réglant votre cotisation en août 2016, vous serez adhérent(e) jusqu'en août 2017.


Une pseudo revalorisation qui s’accompagnera

de nouvelles régressions statutaires pour les professeurs.

La propagande ministérielle bat son plein au sujet de la pseudo revalorisation des professeurs et CPE.

L’augmentation du point d’indice (+ 0,6 % au 1 juillet 2016, puis + 0,6 % au 1 février 2017) ne compensera même pas la perte de pouvoir d’achat liée au gel du point d’indice de 2010 à 2016 et à l’augmentation de 3,25 % de la retenue pension civile entre 2012 et 2020 (11,10 % en 2020 contre 7,85 % en 2012), sans parler de l’augmentation du coût de la vie depuis le passage à l’euro.

Le décret n° 2016-670 fixe la nouvelle valeur du point d’indice. Il valait 55,5635 € depuis le 1er juillet 2010. Il vaut 55,8969 € à compter du 1er juillet 2016 et vaudra 56,2323 € à compter du 1er février 2017. L’augmentation du traitement brut mensuel sera de 21 euros pour un professeur certifié au dernier échelon de la hors classe (26 euros pour un agrégé). Cela n’est pas de nature à enrayer la paupérisation des professeurs, ni à faire augmenter significativement le nombre d’inscriptions aux concours, empêchant ainsi la chute du niveau de recrutement.

Une revalorisation globale et significative des traitements est nécessaire. Le SIES revendique à la fois l’augmentation de la valeur du point d’indice et la revalorisation de la grille indiciaire des différents corps.

Dans le cadre des discussions « parcours professionnels, carrières et rémunération », la propagande gouvernementale et ministérielle repose essentiellement sur la promesse d’une revalorisation des grilles indiciaires et de l’augmentation du traitement brut des professeurs et CPE. Or, cette augmentation du traitement brut repose en grande partie sur la transformation d’une partie des indemnités (actuellement versées en sus du traitement brut) en points d’indice directement inclus dans la grille indiciaire, ce qui sera totalement sans conséquence sur le traitement net des personnels. Le reste de la revalorisation des grilles indiciaires ne compensera pas la perte de pouvoir d’achat.

Les autres syndicats se félicitent de la création d’un nouveau système d’avancement d’échelon à rythme unique. Les professeurs avançant à l’ancienneté (20 %) seraient avantagés, ceux avançant au grand choix (30 %) seraient fortement pénalisés. La suppression du grand choix servirait à financer le passage au choix des cohortes destinées à avancer à l’ancienneté. Le SIES est opposé à un système, dogmatique et stalinien, d’avancement à rythme unique et de promotion « tout à l’ancienneté ». Le SIES rappelle son attachement à la liberté pédagogique individuelle des professeurs et son attachement à la double notation administrative et pédagogique (qui pourrait disparaître). En conséquence, le SIES refuse que de nouvelles prérogatives soient accordées aux personnels de direction sur le plan pédagogique et de l’évaluation pédagogique des professeurs. Le SIES est également opposé au concept « d’inspection d’équipe pédagogique ».

Par ailleurs, dans le cadre de l’accès à la classe exceptionnelle qui pourrait voir le jour, le SIES dénonce la prise en compte quasi exclusive de certains critères comme la fonction, au détriment de ce qui constitue le cœur du métier de professeur : la transmission des savoirs et savoir-faire.


Accès à la Hors Classe et mérite : la position du SIES

Pour le SIES, le mérite n’est pas un gros mot. La méritocratie est un des fondements de la révolution française et de notre république. Le SIES défend l’élitisme républicain.

Nous estimons que le travail de chacun doit être reconnu à sa juste valeur. C’est d’ailleurs ce que réclament les professeurs, les CPE, et plus largement l’ensemble des fonctionnaires. Ils sont attachés à la reconnaissance de leur travail quotidien et de leur investissement tout au long de leur carrière.

La valeur professionnelle des personnels doit être appréciée sur des critères objectifs et indiscutables, en prenant en compte l’ensemble de leur carrière, ce qui est loin d’être toujours le cas. Pour le SIES, la prise en compte du mérite ne doit pas se traduire par de l’arbitraire, ni permettre des « règlements de comptes ». Elle ne doit pas conduire à des dérives telles que « le fait du prince » ou le « phénomène de cour ». Le mérite doit essentiellement être évalué sur ce qui constitue le cœur du métier de professeur : la qualité des cours dispensés, la transmission des savoirs et savoir-faire. Le SIES revendique donc le droit pour les professeurs de contester en CAPA l’avis du chef d’établissement et/ou de l’inspection avant la décision du Recteur.

Le SIES est donc opposé à un système de promotion « tout à l’ancienneté », basé de façon dogmatique et stalinienne sur la date de naissance des professeurs.


Déclaration intersyndicale : Synthèse du bilan des réformes des lycées - 4 juillet 2016


Affectation pour 2016-2017 en qualité de fonctionnaire stagiaire des lauréats des concours et des examens professionnalisés.


hors classe - promotion 2016

AGRégés (nouveau barème !)  Trouvez toutes les informations utiles en cliquant ici

certifiés  /  eps  /  plp  /  cpe  Trouvez toutes les informations utiles en cliquant ici



Le congrès annuel du SIES-FAEN et du SIAES-FAEN se tiendra le Jeudi 26 mai à l'Auberge de la Guérine à Cabriès Calas (13480). L'invitation (convocation avec autorisation d'absence de droit) et toutes les informations utiles relatives à l'organisation de cette journée ont été envoyées par courrier postal et par mail aux adhérent-e-s. Téléchargez la lettre du SIAES-SIES/FAEN d'avril 2016.


MUTATIONS INTRA ACADéMIQUES 2016

Trouvez toutes les informations utiles en cliquant ici (règles et barème, publication du SIAES-SIES/FAEN consacrée aux mutations, barres des années précédentes, calendrier des réunions d'information organisées par les élu(e)s du SIAES-SIES/FAEN, coordonnées pour obtenir des conseils par téléphone ou par mail)


Appel à la grève le 31 mars

Réforme du collège - Communiqué de l'intersyndicale nationale, incluant le SIES, du 25 mars 2016.


Lettre de l'intersyndicale nationale, incluant le SIES-FAEN, à la ministre (24/03/2016).


Bilan des réformes du lycée. Déclaration de l'intersyndicale nationale, incluant le SIAES-SIES/FAEN, du 15/03/2016.


Réforme du collège : Communiqué de l'intersyndicale nationale, incluant le SIES, du 3 mars 2016.


Réforme du collège : L'intersyndicale s'adresse aux personnels élus en CA. Communiqué du 11 février 2016.


Mouvement INTER académique 2016

Trouvez toutes les informations utiles en cliquant ici (règles et barème, publication du SIAES-SIES/FAEN consacrée aux mutations, barres des années précédentes, coordonnées pour obtenir des conseils de la part des élu(e)s du SIAES-SIES/FAEN par téléphone ou par mail)


Avancement d'échelon 2015-2016

AGRégés et prag  /  certifiés  /  eps  /  plp  /  cpe

Trouvez toutes les informations utiles en cliquant ici.


Lettre de l'intersyndicale au Président de la République

Réforme du collège.

Latin et grec - Égalité des élèves : un leurre

Le SIES - FAEN soutient cette pétition.

Lien vers la pétition

 

APFLA-CPL (Association des Professeurs de Français et Langues Anciennes en Classes Préparatoires Littéraires) - APLAES (Association des Professeurs de Langues Anciennes de l’Enseignement Supérieur) - APLettres (Association des Professeurs de Lettres) - CNARELA (Coordination Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes) - SEL (Sauvegarde des Enseignements Littéraires) - SLL (Sauver Les Lettres)

Communiqué intersyndical du 29 janvier


Le gouvernement et celle qui a été nommée ministre de l'éducation nationale méprisent les professeurs et l'ensemble des fonctionnaires au lendemain d'une journée de grève majoritaire. Lire la déclaration du SIAES-SIES/FAEN.

Monsieur le Premier Ministre et Monsieur le Ministre de l’intérieur ont donné une scandaleuse leçon à la jeunesse de notre pays et un nouvel odieux camouflet aux fonctionnaires et aux professeurs. Les représentants des individus qui se livrent à des violences sur les biens et les personnes ont été reçus dans l’heure par les plus hautes autorités et un médiateur a été nommé. Les professeurs et leurs syndicats sont méprisés depuis des mois par celle qui a été nommée ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais qui refuse de recevoir les représentants des syndicats d’une intersyndicale qui représente plus de 80 % des personnels. Enième preuve de son mépris pour le corps professoral, Madame la Ministre ne prend même plus la peine de leur répondre personnellement, laissant le soin à son cabinet d’annoncer que « malheureusement, les contraintes de son agenda ne lui permettent pas de (nous) recevoir personnellement. » Pour nos dirigeants, les auteurs de violences gratuites sont donc davantage pris en considération que l’argumentaire développé par des cadres A de la fonction publique et leurs attentes en terme de dialogue social. Pourtant, ces professeurs - dont certains totalisent une dizaine de journées de grève - mènent depuis bientôt un an un combat pour défendre l’intérêt général, le service public, l’Ecole Républicaine et ses valeurs, pour permettre l’instruction des jeunes qui pourra les conduire à l’émancipation, pour refaire fonctionner l’ascenseur social, pour éviter que notre école ne produise des générations d’incultes. Lire la suite


Lycées : l'intersyndicale suspend sa participation au bilan de la réforme.

Lire le communiqué intersyndical, incluant le SIES-FAEN, du 25 janvier 2016


Communiqué commun SIES-FAEN et SNCL-FAEN du 11 janvier 2016

L’INTERSYNDICALE CONTRE LA réforme DU collège Flouée.

Grève et manifestations du 26 janvier. Assurons la visibilité de notre revendication : l’abrogation des textes relatifs à la réforme du collège.

Téléchargez le communiqué


Réforme du collège

Le SIES et l'intersyndicale nationale appellent à la grève le mardi 26 janvier 2016

- Cliquez ici pour lire le communiqué du 11 janvier 2016

- Cliquez ici pour lire le communiqué du 4 décembre 2015


Le SIAES - SIES / FAEN dans la presse : Ode à l'école républicaine.


VOEUX pour 2016

Chère, Cher collègue, 

L'équipe des syndicats indépendants SIAES - FAEN (deuxième syndicat dans l'académie d'Aix-Marseille) et SIES - FAEN (syndicat national) vous présente ses MEILLEURS VOEUX pour 2016. Que cette nouvelle année vous apporte, ainsi qu'à celles et ceux qui vous sont chers, bonheur, réussite et surtout santé.

 

Après une année marquée par la violence, les attentats, la montée de l’obscurantisme, les coups de boutoir portés contre les valeurs de la République, mais aussi contre l’école républicaine et les statuts des différents corps de professeurs, le SIAES - SIES / FAEN formule les voeux suivants :

- que les professeurs et les CPE soient davantage considérés par les personnels de direction, par les inspecteurs et surtout par celle qui se prétend ministre de l’éducation nationale, mais qui refuse tout dialogue social et méprise les professeurs et les enseignements disciplinaires ;

- que le Président de la République réponde enfin aux légitimes revendications des professeurs et des citoyens et qu’il abroge la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem et les textes qui en sont directement à l’origine (Loi Peillon et décrets Peillon-Hamon) ;

- que des mesures significatives soient prises pour rendre aux fonctionnaires l’intégralité du pouvoir d’achat perdu au fil des ans : revalorisation du point d’indice et des grilles indiciaires des différentes catégories et des différents corps ;

- que l’école retrouve sa mission centrale d’instruction, la charge de l’éducation devant logiquement essentiellement revenir aux familles ou aux services et travailleurs sociaux ;

- que la transmission des savoirs et savoir-faire soit rendue possible dans tous les établissements en rétablissant les règles de vie en communauté et, lorsque la prévention a échoué, des sanctions proportionnées et adaptées ;

- que l’autorité des professeurs et CPE soit restaurée au sein de l’école, comme en dehors ;

- que la parole de l’élève soit encadrée par celle du maître au lieu d'être placée sur le même plan ;

- que la participation des parents ne déborde plus vers l'ingérence, notamment pour tout ce qui relève de la pédagogie et du contenu des enseignements ;

- que l’institution protège celles et ceux qui la servent des pressions extérieures et des violences ;

- que la laïcité s’applique réellement, dans tous les établissements et que, dans le nécessaire respect de la diversité, l’école républicaine ne tolère aucune expression communautariste en son sein ;

- que la voie professionnelle soit enfin réellement revalorisée et que les professeurs de lycée professionnel puissent conduire leurs missions de manière sereine et pérenne ;

- que l’Education Physique et Sportive ne soit pas reléguée au second plan et reste une discipline à part entière, évaluée par une notation chiffrée et prise en compte pour l’obtention des examens ;

- que les attaques contre les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles et les professeurs qui y exercent (professeurs agrégés et professeurs de chaire supérieure) cessent enfin.

 

Le SIAES - SIES / FAEN poursuivra son combat pour défendre un service public d’instruction et d’éducation de qualité, sans compromission avec les partis politiques, et en faisant preuve de constance dans ses revendications et sa détermination à obtenir satisfaction.

Le Bureau du SIAES - FAEN et du SIES - FAEN

Téléchargez les voeux du SIAES-SIES


Bilan de la réforme du lycée Chatel. Déclaration de l'intersyndicale nationale du 09/12/2015


La réforme à coups de schlague ?

L’intersyndicale nationale, incluant le SIES, a formulé depuis la rentrée scolaire deux demandes d’audience auprès de la ministre (16 septembre et 5 octobre). La ministre refuse de recevoir les représentants des syndicats d’une intersyndicale nationale qui représente plus de 80 % de la profession et - énième preuve de son mépris pour les personnels - ne prend même plus la peine de leur répondre personnellement. Voici un extrait du courrier que le cabinet de la ministre a adressé, le 16 octobre soit 6 jours après la manifestation nationale contre la réforme du collège, aux Secrétaires généraux des syndicats de l’intersyndicale nationale : « Mesdames, Messieurs les Secrétaires généraux, vous avez sollicité une audience auprès de Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, afin d’évoquer la réforme du collège. Malheureusement, les contraintes de son agenda ne lui permettent pas de vous recevoir personnellement. » Pourtant l’agenda de la ministre ne semble pas si chargé, sauf si on considère que son -  très chargé - agenda médiatique prime sur son travail de ministre, le respect du dialogue social et des professeurs.

Grèves majoritaires, pétitions, prises de position d’associations de spécialistes, de l’Académie française, de l’Académie des sciences, manifestation nationale à Paris le samedi 10 octobre ... Rien n’y fait. La ministre nous méprise !

Le ministère ouvre - enfin - des discussions sur le bilan de la réforme du lycée du ministre Luc Chatel, mais sans aucune intention de remettre en cause l’idéologie qui a présidé à sa réforme. Cela n’est pas surprenant, puisque c’est le même dogme qui a présidé à la réforme du collège Vallaud-Belkacem : interdisciplinarité imposée, diminution du contenu disciplinaire, abaissement des exigences, attaques féroces contre certaines disciplines, notamment les langues anciennes.

Pour imposer la réforme de la ministre, notre administration est visiblement prête à tout sacrifier : l’intérêt des élèves, le travail et la carrière des professeurs. Ainsi, elle n’a eu aucun scrupule vis à vis du sport scolaire et des professeurs d’EPS à annuler (décision prise bien avant les attentats) le cross académique du 18 novembre. Elle demande aux IA-IPR et aux IEN de se faire les VRP de la ministre dans les collèges, au détriment de leur mission de conseil envers les professeurs et des inspections, dont nous savons qu’elles seront extrêmement rares cette année, à l’exception des inspections statutaires pour la titularisation. La carrière des professeurs qui subissent le préjudice d’un retard d’inspection pour leur avancement d’échelon ou leur promotion à la hors classe importe peu à notre ministre.

La propagande ministérielle ne passera pas par nous !

Dans l'académie d'Aix-Marseille, le recteur avait décidé d'organiser une journée de formation le mercredi 25 novembre (matin et après midi). Les retours des établissements font apparaître un nouveau rejet majoritaire de cette réforme de la part des professeurs. L'opération de boycott lancée par le SIAES - SIES / FAEN et les autres organisations de l'intersyndicale est une réussite. Le rejet de la réforme et des formations a pris des formes diverses selon le contexte et le rapport de force local. Dans certains établissements la grève était quasi totale ou majoritaire. Dans d'autres établissements, la résistance active a été conduite avec succès (prises de parole ; déclaration lue avant de quitter la salle de réunion ; refus d'assister à la formation, mais présence dans l'établissement pour réaliser notre véritable travail de professeur ; participation à la formation en posant les questions qui dérangent l'administration et qui mettent en lumière les incohérences et aberrations de cette réforme et le caractère mensonger de la communication ministérielle etc...). Enfin dans d'autres établissements, une résistance passive a été mise en œuvre (refus de faire des propositions d'EPI, de rendre des productions qui seraient utilisées dans le cadre de la réforme etc...).

Le SIAES - SIES / FAEN félicite les collègues qui ont participé à cette opération de défense de l'Ecole Républicaine et du métier de professeur.

Là où la formation s'est plus ou moins déroulée, les professeurs qui n'avaient pas encore pris connaissance de toutes les informations ont pu découvrir l'horreur de cette réforme et ses réelles conséquences : diminution de l'instruction des élèves, poursuite de la dénaturation des missions des professeurs, renoncement à la transmission du Savoir, diminution des horaires disciplinaires, suppressions de postes, créations de compléments de service etc... Au final, la formation que l'administration tente d'imposer aux personnels contribue à grossir les rangs des opposants à la réforme.

Certains personnels de direction ont proféré des menaces absolument scandaleuses en direction des professeurs et n'ont pas respecté leurs opinions syndicales. Menaces sur les futurs emplois du temps (grand classique des mesures de rétorsion), menaces de supprimer les sorties scolaires, menaces de déclarer grévistes les professeurs, pourtant présents, qui refusaient de collaborer à la mise en œuvre des EPI. Des incidents beaucoup plus graves nous ont été signalés.

A défaut de convaincre, certains cherchent à contraindre. Tout cela ne fait que renforcer notre détermination à nous opposer à la caporalisation et l'encasernement des professeurs et à défendre leur liberté pédagogique individuelle. Le SIAES - SIES / FAEN dénonce ces comportements intolérables, saisira le Recteur et soutiendra les personnels victimes de tentatives d'intimidation.

Enfin, le SIAES - SIES / FAEN ne renonce pas et n’abandonne pas les collègues. Tenter de façon conjoncturelle de limiter les dégâts en conseil d’administration, instance où les professeurs sont d’ailleurs minoritaires par rapport aux autres élus (parents, élèves, direction), ne répond pas à la problématique nationale. Pour que la réforme ne soit mise en œuvre dans aucun établissement, ce sont les textes relatifs à cette réforme qui doivent être abrogés. Amplifions la contestation et la résistance jusqu'à l'abrogation des textes relatifs à cette réforme.

Jean Baptiste Verneuil Président du SIES - FAEN


Ouverture des discussions sur le bilan de la réforme du lycée Chatel

Déclaration de l'intersyndicale nationale du 25/11/2015


Réforme du collège. Conférence de presse de l'intersyndicale nationale.

12 novembre 2015. Paris. Cliquez ici pour voir la vidéo.


Pour un allègement du programme d’histoire-géographie en Terminale S.

Signez et faites signer la pétition intersyndicale nationale. Cliquez ici.


Attentats à Paris et Saint Denis.

DEUIL NATIONAL

Communiqué du SIES


Réforme du collège, pourquoi les syndicats ne désarment pas. Le SIAES - SIES déterminé.


Face à la fronde grandissante, les pressions exercées sur les personnels se multiplient. Les rectorats adressent désormais des convocations aux professeurs pour les journées de « formatage » idéologique de la ministre (1/2 journées banalisées et 1/2 journées hors temps de travail) et pour des formations à distance. Ne cédons pas ! Résistons tous ensemble ! Le SIAES - SIES / FAEN dépose des préavis de grève pour couvrir les initiatives locales. Lire la suite


Journée contre le harcèlement à l'école : une vision caricaturale et un mépris des professeurs.

#NonAuHarcelement des professeurs, caricaturés et dénigrés dans le clip diffusé par le ministère. Une nouvelle preuve de mépris #college2016

#NonAuHarcelement de l'Ecole Républicaine démantelée par la Loi Peillon, les décrets Peillon Hamon et réformes Vallaud Belkacem #college2016


La propagande ministérielle ne passera pas par nous !

  Cliquez ici pour lire le communiqué du SIES du 3 novembre

Empêchons la mise en œuvre de la réforme de Najat Vallaud Belkacem. Boycottons les réunions de « formation ». Obtenons l’abrogation des textes relatifs à cette réforme du collège. (réunions en dehors des heures de cours : ce qui change cette année ; la position du SIES - FAEN ; formations : questions fréquentes...)


réforme du collège : Lire le communiqué du 5 novembre de l'intersyndicale nationale


Tract intersyndical national (version imprimable cliquez ici)


L'intersyndicale nationale contre la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem, dont fait partie le SIES - FAEN, met à votre disposition une carte pétition à envoyer au Président de la République.

Tout courrier adressé au Chef de l'Etat est dispensé d'affranchissement.

Cliquez ici pour télécharger la version recto-verso pour impression.


Samedi 10 octobre 2015 à Paris : Manifestation nationale syndicale et citoyenne contre la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem. Le SIES-FAEN dans le carré de tête unitaire.

 

 


réforme du collège :

Refus des formations durant les vacances !

refus des tentatives de formatage et de toute anticipation de la réforme !

Lire le communiqué du 14 octobre de l'intersyndicale nationale


La ministre nous donne toutes les raisons d’accentuer la mobilisation contre ses réformes.

Le pilonnage médiatique auquel se livre la ministre de l’éducation nationale est une technique de communication visant à entretenir l’illusion que sa réforme du collège se met en œuvre et qu’elle va s’appliquer alors qu’une large majorité de professeurs et de citoyens y est opposée et se mobilise pour en obtenir l’abrogation.

Elle occupe l’espace médiatique et multiplie les annonces (dictée quotidienne qui ne figure même pas dans les nouveaux programmes, réforme délirante de la notation et du diplôme du brevet, future nouvelle réforme du lycée).

Najat Vallaud-Belkacem poursuit méthodiquement le démantèlement de l’école républicaine et laïque programmé dans la Loi Peillon. A la fin, le savoir ne devra plus être transmis...

Il est navrant de voir certains inspecteurs et personnels de direction se faire les VRP de la ministre. De nombreux collègues nous décrivent l’autoritarisme soudainement exacerbé des personnels de direction. Certains chefs d’établissement ont cru bon d’indiquer aux personnels réunis à l’occasion de la prérentrée qu’ils étaient des « cadres ». Professeurs et CPE appartiennent également à la catégorie A de la fonction publique, le SIAES - SIES refuse qu’ils deviennent des exécutants serviles sous la botte de l’idéologie égalitariste de la ministre.

Nous reproduisons ici, sans commentaire, la déclaration faite à la presse régionale par un chef d’établissement pro-réforme : « Le professeur sur son estrade face à sa classe va appartenir au passé. »

La ministre évolue dans un gouvernement totalement décomplexé où les pires déclarations populistes sont permises, où l’on n’hésite plus à remettre en cause le statut des fonctionnaires. Dès lors, ses propos, tenus à l’occasion d’une interview accordée à l’AEF le 21 septembre, - propos que Luc Chatel ne renierait pas - ne déclenchent même plus de polémique ou de gêne au sein du gouvernement. « Le chef d’établissement est un manager. La réforme du collège a réussi à trouver ce juste équilibre (...), donner des marges de manœuvre aux chefs d’établissement pour manager ». (...) C’est au chef d’établissement d’aider l’équipe à construire les EPI. »

L’administration recherche des collaborateurs pro-réforme dans les salles des professeurs afin qu’ils secondent les « manager » et forment leurs collègues réticents ou réfractaires. Cette caporalisation des professeurs, cette atteinte à la liberté pédagogique individuelle, ne constituent malheureusement pas une nouveauté ; Luc Chatel avait procédé ainsi en créant les « préfets des études », membres de l’équipe de direction des établissements ECLAIR.

Nouveau signe de mépris à l’égard des professeurs, la ministre lance - pour commencer - deux journées de formation durant les vacances scolaires de Toussaint accompagnées d’une misérable rémunération de 50 euros. Proposer 50 euros par jour à des fonctionnaires catégorie A pour qu’ils soient formés à une réforme qu’ils rejettent relève du mépris et du cynisme absolu.

Le SIAES - SIES / FAEN refuse que les professeurs deviennent des animateurs socio-culturels, il refuse également qu’ils deviennent les larbins de la ministre.

L’Ecole de la République doit continuer d’instruire et rester un lieu de transmission des savoirs et savoir-faire. Ceux qui la servent doivent être respectés !

Le SIES - FAEN (national) et le SIAES - FAEN (Aix-Marseille) appellent les professeurs à boycotter toute formation à la réforme du collège et à refuser toute anticipation de sa mise en œuvre dans les établissements.

Les nouveaux statuts sont entrés en vigueur depuis la rentrée. Ce que le SIAES - SIES annonçait est malheureusement en train de se réaliser : inflation de réunions stériles ; emplois du temps « à trous » ; dénaturation de nos missions ; remplacement des décharges (ou HSA) statutaires par des indemnités (IMP) localement négociables et dont le taux est susceptible de varier chaque année en fonction de l’arbitraire du chef d’établissement et/ou du rapport de force ; augmentation du temps de présence dans l’établissement et du temps de travail ; diminution des traitements et perte de pouvoir d’achat. Autant de raisons de combattre la Loi Peillon et les réformes Vallaud-Belkacem.


L’administration organise le fichage des opposants à la réforme du collège.

Lire le communiqué du SIES - FAEN


Rappel : Signez la pétition "Un autre collège 2016 !"

Signez la pétition intersyndicale nationale (cliquez ici)


Obtenons le retrait des textes relatifs à la réforme du collège !

Toutes et tous à Paris le samedi 10 octobre !

Lire le communiqué de l'intersyndicale nationale


Tout pour comprendre votre VS (Ventilation de Service) : réduction des maxima de service, pondération, heures supplémentaires etc...


Vos droits - votre carrière

Téléchargez le Vade Mecum du SIAES - SIES / FAEN 2015-2016

sommaire : Calendrier scolaire - Les dates à ne pas oublier ! - Traitements - Heures supplémentaires - Indemnités - Emploi du temps - Mutation inter et intra académique - Service - Réduction des maxima de service - Pondérations - Indemnité pour Mission Particulière - Prime d’entrée dans le métier - Supplément Familial de Traitement - Retraite - Cumul - TZR - ISSR - Prise en charge des frais de transport - Remboursement : frais de déplacement - Déménagement - Frais de garde des enfants - Prévention des risques - Médecine du travail - Remplacements à l’interne - Absences et congés divers - Temps partiel - Accident de service / travail / trajet - Heure de vie de classe - Faire reconnaître sa pathologie : RQTH - Notation - Avancement d’échelon - Classement - Notation pédagogique - Notation administrative - Avantage Spécifique d’Ancienneté - Avancement d’échelon : les barres des dernières CAPA et CAPN - Accès au corps des Agrégés par liste d’aptitude - Accès à la Hors Classe (règles, barres, reclassement) - Que faire en cas de violence ? - Protection juridique du fonctionnaire - Que faire en cas de grève ? - Harcèlement moral - Droit syndical - Elections au CA - L’indépendance syndicale, idéologique et financière - Quelques revendications du SIAES - SIES - Calendrier administratif 2015-2016 (GT, CAPA, CAPN, FPMA, FPMN) - Le SIAES à votre service : Organigramme - Cotisations - Adhésion - Représentativité du SIAES - FAEN

Consultez également la rubrique "votre carrière" de notre site internet (cliquez ici)


Nouveau signe de mépris de Najat Vallaud-Belkacem à l’égard des professeurs :

- formations à sa réforme durant les vacances

- pour 50 euros 

Lire le communiqué du SIAES - SIES / FAEN

Alors que plus de 80 % des professeurs et la grande majorité des français sont opposés à sa réforme du collège, alors que les associations de spécialistes, l’académie française et de nombreux intellectuels de tous bords ont clairement pris position contre son projet éducatif, la ministre persiste à vouloir imposer par tous les moyens et dans la précipitation sa vision dogmatique.

Nouveau signe de mépris à l’égard des professeurs, la ministre lance - pour commencer - deux journées de formation durant les vacances scolaires de Toussaint (19 et 20 octobre 2015) accompagnées d’une misérable rémunération de 50 euros.

Veuillez trouver en cliquant ici, l’email adressé le 11 septembre par l’administration aux chefs d’établissement.

Le matraquage fiscal, la hausse annuelle du taux de retenue pension civile, le gel du point d’indice depuis 2010 couplé à la re-fiscalisation des heures supplémentaires ont contribué à la paupérisation de l’ensemble des fonctionnaires dont le pouvoir d’achat avait déjà fortement diminué sous les précédents gouvernements.

Proposer 50 euros par jour à des fonctionnaires catégorie A pour qu’ils soient formés à une réforme qu’ils rejettent relève du mépris et du cynisme absolu.

Le SIES - FAEN refuse que les professeurs deviennent des animateurs socio-culturels, il refuse également qu’ils deviennent les larbins de la ministre.

L’Ecole de la République doit continuer d’instruire et rester un lieu de transmission des savoirs et savoir-faire. Ceux qui la servent doivent être respectés !

Le SIES - FAEN appelle les professeurs :

- à boycotter toute formation à la réforme du collège ;

- à refuser toute anticipation à sa mise en œuvre dans les établissements.


Réforme du collège :

Le SIES a participé à l'intersyndicale nationale réunie à Paris le 1 septembre.

Le SIES appelle à la grève le 17 septembre avec l'intersyndicale nationale.

Lire le communiqué national


Rentrée 2015 :  se mobiliser pour que l'Ecole continue d'instruire.

 

Lire le communiqué de rentrée du SIAES - SIES / FAEN

 

L’équipe du SIAES (Aix-Marseille) et du SIES (national) vous souhaite la meilleure rentrée scolaire possible dans un contexte marqué par l’aggravation des conditions de travail, les attaques contre la laïcité et la mise en œuvre de réformes délétères pour l’école républicaine.

Cette année encore, vous pourrez compter sur le dévouement des responsables et des élu(e)s du SIAES - SIES / FAEN qui seront à vos côtés pour vous écouter, vous informer et assurer une défense individuelle et collective de qualité.

Le SIAES et le SIES sont pleinement conscients du caractère particulièrement pénible de cette rentrée pour une importante partie de la profession (affectation loin du domicile familial ; service partagé sur plusieurs établissements, parfois dans des communes très éloignées les unes des autres ; manque ou absence de prise en compte par l’administration de l’état de santé des personnels ; emploi du temps « à trous » ; autoritarisme de certains chefs d’établissement ; pressions des parents d’élèves ...). Nous poursuivrons nos actions pour dénoncer de telles situations et améliorer les conditions d’exercice des enseignants et des CPE.

Le SIAES - SIES et leur fédération autonome, la FAEN, poursuivront leur combat contre la pseudo-refondation de l’école républicaine de Vincent Peillon, activement soutenue par les syndicats réformistes (SGEN, UNSA, SNALC), et contre sa conséquence directe, la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem.

Au sein de l’intersyndicale nationale et académique, le SIAES - SIES et la FAEN appelleront très prochainement à une grève et à une manifestation nationale pour obtenir l’abrogation des textes relatifs à cette réforme du collège. Le SIAES - SIES vous proposera également des actions complémentaires.

Le SIAES - SIES revendique toujours l’abrogation de la loi Peillon de juin 2013 « d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République » et des « décrets Peillon - Hamon ». Nous demandons la reprise de discussions pour aboutir à une véritable refondation de l’école républicaine.

Les projets du gouvernement et les « chantiers » que la ministre compte désormais ouvrir (nouvelle réforme du lycée dans la continuité de la réforme du collège, réforme de l’évaluation des enseignants, réforme de l’évaluation des élèves ...) laissent augurer d’autres désaccords profonds. Le SIAES - SIES s’opposera en effet à toute nouvelle contre-réforme conduisant à une énième baisse des exigences scolaires et disciplinaires et à la poursuite du nivellement par le bas. Le syndicat indépendant ne tolèrera pas la poursuite de la dénaturation du métier de professeur.

Nous refusons de devenir des animateurs socio-culturels !

Le SIAES - SIES / FAEN, qui n’a jamais trahi ses mandats, rappelle que la mission centrale des enseignants est d’instruire les élèves dont ils ont la charge.

La paupérisation des fonctionnaires est intolérable. Le SIAES - SIES / FAEN rappelle le caractère urgent et impératif d’une revalorisation significative du traitement des enseignants et CPE. Cela passe par l’augmentation du point d’indice (gelé depuis 2010) et la revalorisation des grilles indiciaires des différents corps.

Les attaques régulières conduites contre le SIAES - SIES par des syndicats très fortement marqués politiquement, la désinformation, la calomnie, voire les menaces, n’ont pas entravé la progression du syndicalisme indépendant, bien au contraire ! En effet, le SIAES enregistre année après année, depuis sa création en 1998, un nombre d’adhérents en constante progression (augmentation de 10 % en 2014-2015 par rapport à l’année scolaire précédente).

Lors des élections professionnelles de décembre 2014 qui établissent la représentativité des syndicats pour la période 2014-2018, le SIAES a fortement progressé, conforté sa position de deuxième syndicat de l’académie et doublé son nombre d’élu(e)s en CAPA.

Le SIAES - SIES / FAEN regroupe des adhérent(e)s aux idées politiques différentes, mais qui partagent les mêmes revendications professionnelles et syndicales. Nous rappelons que l’indépendance idéologique inscrite dans les statuts et le règlement intérieur du SIAES - SIES implique que les dirigeants du SIAES - SIES ne doivent exercer aucune responsabilité que ce soit dans un parti politique ou une association assimilée. Comme chacun peut le constater, le SIAES - SIES traite exclusivement, dans ses publications et au cours de ses réunions, de sujets en relation avec l’Ecole et la profession enseignante. Le fonctionnement du SIAES - SIES repose exclusivement sur les cotisations perçues. Le SIAES - SIES ne bénéficie d’aucune subvention publique ou privée et refuse les ressources publicitaires.

Le SIAES - SIES / FAEN a besoin de l’aide et de la participation du plus grand nombre pour poursuivre ses actions. Nous invitons tous les professeurs qui partagent nos revendications et notre volonté de séparer l’action syndicale professionnelle des logiques partisanes des partis politiques à rejoindre et renforcer le syndicalisme indépendant en réglant leur cotisation syndicale 2015-2016 au SIAES - SIES.


réforme du collège

Grève nationale en septembre - Manifestation nationale en octobre

Communiqué de l'intersyndicale nationale - 29 Juin

Communiqué de l'intersyndicale nationale - 18 Juin


Grève et manifestations le 11 Juin contre cette réforme du collège

Communiqué de l'intersyndicale nationale du 28 mai 2015 (SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN).

Télécharger le communiqué intersyndical national (version imprimable)


Réforme du collège

Communiqué de l'intersyndicale nationale réunie le 21 mai 2015

Les organisations syndicales SNES-FSU, SNEP-FSU, SNALC-FGAF, SNFOLC, SNETAA-FO, CGT Educ’action, SUD Éducation, SNCL-FAEN et SIES-FAEN dénoncent la publication des textes concernant la réforme du collège au soir même d’une grève majoritaire dans les collèges. Cette provocation et ce mépris des personnels sont contre-productifs : il est illusoire d’espérer mettre en œuvre une réforme contre les professionnels.

Elles dénoncent les manœuvres de récupération politiciennes et les amalgames.

Elles demandent l’abrogation de ces textes, décret et arrêté, et la reprise immédiate des discussions sur l’avenir du collège.

En tout état de cause, elles refusent de discuter des modalités d’application de cette réforme.

Elles appellent les personnels à signer et faire signer la pétition intersyndicale, à poursuivre les mobilisations en cours : assemblées générales, délégations, rassemblements etc., et à mettre en débat une journée de grève nationale en juin.

Elles appellent d’ores et déjà à faire du jeudi 4 juin une nouvelle journée nationale de mobilisation dans tous les collèges : heures d’information syndicale, rencontres et débats avec les parents.

Télécharger le communiqué intersyndical national (version imprimable)


Contre cette réforme du collège. Défendez-vous avec le SIES !   Grève le 19 Mai 2015

Retrait du projet de réforme du collège !

Retrait des décrets Peillon - Hamon !

Lire le communiqué du SIAES - SIES / FAEN


Une idéologie éculée qui menace l'école républicaine.

Télécharger l'éditorial


Congrès annuel du SIES et du SIAES : Jeudi 28 Mai 2015 - Auberge de la Guérine - Cabriès Calas (13480)


MISSIONS DES ENSEIGNANTS ET OBLIGATIONS DE SERVICE

LA COUPE EST PLEINE !

Téléchargez le communiqué au format .pdf pour diffusion et impression


Changeons la politique à l'égard des lycées professionnels

Intersyndicale nationale

(SNETAA-FO, CGT, SNUEP-FSU, SNCL-FAEN, SPIEN-FAEN, SIES-FAEN)

 

 Lire le communiqué intersyndical

 

Pétition intersyndicale :

Téléchargez la pétition au format papier ou Signez la pétition en ligne


Défense des valeurs de la République :

La FAEN et le SIES reçus au Ministère.

Une délégation de la FAEN, incluant le Secrétaire général du SIAES-SIES, a été longuement reçue (plus de deux heures) le 27 janvier au cabinet de Madame la Ministre de l’Education nationale, puis le 2 février par les services de la DGESCO (Direction Générale de l’Enseignement Scolaire).

Lire la suite du communiqué (cliquez ici) ...


Rassemblements : Lire le communiqué du 9 Janvier

Attentat contre CHARLIE HEBDO : communiqué du SIAES - SIES du 8 Janvier


Quelques minutes pour voter et choisir vos représentants et vos défenseurs pour les quatre prochaines années.

 

Du 27 Novembre au 4 Décembre, vous allez voter pour élire vos représentants pour une durée de quatre ans dans les commissions administratives (CAPA et CAPN) où votre carrière est gérée et dans les comités techniques (CTM et CTA) où sont débattues et décidées les grandes orientations en matière de politique éducative (statuts, missions, salaires, effectifs, emplois, hygiène, sécurité ...).

Le résultat des élections professionnelles aura une incidence directe sur les décisions ministérielles.

Si vous êtes en désaccord avec les réformes Peillon-Hamon, votez pour le syndicat qui, tout en faisant des propositions pour une véritable refondation, a combattu ces réformes ; votez SIAES - SIES / FAEN.

Si vous refusez, comme nous, de devenir un simple exécutant servile ; si vous voulez rester un professeur dont la mission est d’instruire ; si vous voulez rester maître dans vos classes en conservant votre liberté pédagogique et sans remise en cause de votre autorité ; si vous défendez un enseignement de qualité dispensé à l’ensemble des élèves, partout sur le territoire, par des spécialistes de leur discipline ; si vous pensez, comme nous, que l’école doit permettre l’émancipation par l’instruction, votez SIAES - SIES / FAEN.

Vous pouvez donner votre voix à des organisation syndicales qui collaborent activement avec les gouvernements et ministres successifs (de Luc Chatel à Vincent Peillon pour ne prendre que des exemples récents) pour faire passer les « réformes » responsables de la dégradation de nos conditions de travail, de la modification de nos missions, de la réforme des retraites et de la baisse de notre pouvoir d’achat.
Vous pouvez donner votre voix à des syndicats qui pratiquent la collusion avec le ministre en fonction de la couleur politique du gouvernement (et/ou en échange de petits arrangements) et qui accompagnent soudainement des réformes contre lesquelles ils s’étaient érigés, avec le SIAES et la FAEN, par le passé.
Mais si vous pensez qu’un contre-pouvoir syndical, indépendant des partis politiques, est nécessaire, et que la profession a besoin d’un syndicat indépendant fort et d’une fédération autonome représentative qui soient véritablement au service des professeurs, votez FAEN au CTM et au CTA, votez SIAES à la CAPA, votez SIES à la CAPN.

 
Le SIES - FAEN, au niveau national (CAPN), en union avec les autres syndicats de la FAEN, présente une liste complète pour chaque corps de professeurs du second degré (Agrégés, Certifiés, Chaire Supérieure, EPS, PLP).
La FAEN présente une liste au Comité Technique Ministériel et une liste au Comité Technique Académique dans la plupart des académies, dont évidemment Aix-Marseille.
Nous tenons à remercier les 412 collègues qui ont favorablement répondu à notre appel pour figurer sur les listes du SIAES aux CAPA, sur les listes du SIES en union avec les autres syndicats de la FAEN aux CAPN, et sur les listes présentées par la FAEN aux Comités Techniques, et grâce à qui nous avons pu constituer des listes complètes et équilibrées. Il nous fallait 248 candidatures (CAPA et CAPN), ce qui explique que tous n’aient pu être retenus. Que tous reçoivent ici le témoignage de notre reconnaissance pour le geste accompli et le soutien qu’ils nous ont apporté.
 
Les commissaires paritaires et les responsables du SIAES - SIES / FAEN ont été disponibles et à votre écoute. Ce sont des professeurs comme vous, proches de vous. Durant leur mandat, ils ont régulièrement réalisé et diffusé à toute la profession des comptes rendus des GT, CAPA et FPMA et communiqué le résultat aux professeurs dont le dossier était examiné en commission.

Le SIAES - SIES / FAEN, c’est le syndicat qui VOUS INFORME et qui DÉFEND VOS INTÉRÊTS matériels et moraux en toute INDÉPENDANCE.
Pour nous permettre de continuer à vous représenter et à vous défendre, votre vote SIAES à la CAPA et SIES à la CAPN est fondamental.
La représentativité syndicale sera également fonction des suffrages recueillis par notre fédération, la FAEN, aux comités techniques (CTM et CTA). Aussi, ne négligez aucun des scrutins. Au CTM et au CTA, voter FAEN, c’est voter SIAES - SIES !


Loi et décret modifiant les obligations de service et les missions.

Ni « avancée », ni « sécurisation ». Une dégradation sans précédent !

Le décret 2014-940 modifiant les obligations de service et les missions des personnels enseignants du second degré a été signé par Benoit Hamon le 20 août et publié le 23 août au Journal Officiel.

Les protections statutaires de 350.000 professeurs du second degré datant de 1950 viennent de voler en éclats à la grande satisfaction des syndicats dits « réformistes » et avec la complicité du syndicat majoritaire.

Territorialisation de l’Ecole, accroissement du pouvoir du chef d’établissement, multiplication de réunions stériles, augmentation du temps de présence dans l’établissement et menaces d’annualisation s’accompagnent de la mise en place de l’école du socle, de l’écriture de nouveaux programmes et de la généralisation de la polyvalence déjà imposée aux enseignants dans certains collèges (Enseignement Intégré de Science et Technologie).

La suppression de la notation, au nom de l’idéologie, progressivement remplacée par l’évaluation par compétences et la quasi suppression du redoublement (passage tapis roulant de la maternelle à la terminale quels que soient le niveau et les efforts fournis par l’élève) risquent bien de transformer l’Ecole Républicaine, à laquelle nous sommes attachés, en une triste caricature de « L’école des fans », émission où les candidats finissaient tous premiers ex-aequo.

Evaluer par la mention « acquis » ou « en cours d’acquisition » pour masquer à tout prix la baisse du niveau revient à mentir aux élèves et aux familles. Les pourfendeurs de la notation expliqueront-ils bientôt que rien n’est jamais « non acquis » et que la mention « en cours d’acquisition » est préférable ? Stade ultime, feux tricolores ou émoticônes sont parfois utilisés.

Instruire et former nos élèves est tout aussi important que développer leurs compétences. La transmission des savoirs et des savoir-faire doit redevenir la priorité de l’Ecole.

Les décrets 2013-682 et 2013-683 du 24 Juillet 2013 actaient l’éclatement du second degré, la « primarisation » du collège, rattaché à l’école primaire, et la « secondarisation » du supérieur (création du bloc bac - 3 / bac + 3).

Les conséquences de la mise en place du conseil Ecole-Collège et la création du cycle dit « de consolidation » (CM1-CM2-Sixième) se font sentir dans de nombreux établissements où la liberté pédagogique des professeurs est remise en cause et à qui on demande d’effectuer des interventions croisées primaire / collège.

Comme pour mieux cacher la vérité aux professeurs, le décret modifiant les obligations de service et les missions des personnels n’entrera en vigueur qu’à compter de la rentrée scolaire 2015, c’est à dire après les élections professionnelles. Cela permettra aux organisations cogestionnaires, responsables de cette situation par leurs prises de position et par leurs votes, de mener campagne sans trop avoir à répondre de leurs actes auprès des professeurs dont beaucoup n’ont malheureusement pas encore pris pleinement conscience de la gravité de la situation.

La prérentrée prévue le 29 Août dans le calendrier scolaire triennal a certes été reportée au 1er septembre. Mais le calendrier n’a pas été modifié pour les deux prochaines années où prérentrée, et rentrée des élèves, sont prévues fin Août. Les organisations qui se sont attribuées le mérite du report de la prérentrée se sont bien gardées de mentionner ce point.

La pondération 1,1 dans les établissements REP+ s’accompagne comme nous le craignions d’une dégradation de l’emploi du temps des professeurs (créneaux pour des réunions d’équipe), de réunions que le chef d’établissement tente d’imposer, de tâches supplémentaires demandées aux enseignants. La liberté pédagogique des professeurs est fortement entravée. Des « classes sans notes » fleurissent et des interventions croisées primaire / collège sont initiées. A l’instar d’ECLAIR, les REP+ sont le laboratoire de dérèglementations et d’expérimentations purement idéologiques.

La rentrée 2014 sera également celle d’un recul historique pour les stagiaires, lauréats des concours de la session rénovée 2014, qui sont classés à l’échelon 1 (et non 3 comme leurs prédécesseurs) et pour les tuteurs dont l’indemnité est diminuée de 750 euros (l’UNSA a voté pour).

C’est également le retour des vieilles méthodes de l’IUFM. Les stagiaires à qui on cherche à imposer, au mépris des textes, de se réinscrire en master 2 alors qu’ils sont déjà titulaires de ce diplôme, nous rapportent les pressions ou le chantage à la titularisation qui est exercé par certains à l’ESPE.

Adeptes du double langage, certains tentent de faire oublier leur soutien au ministre Peillon et font mine de découvrir et de s’insurger contre les conséquences de sa loi d’orientation et de programmation.

D’autres affirment avoir obtenu des « avancées » ou une « sécurisation ».

Nous rappelons que cette loi a été activement soutenue par l’UNSA, le SGEN-CFDT et le SNALC et que la FSU (SNES, SNEP) s’est abstenue, donnant ainsi la majorité aux « réformistes ».

Le SIAES - SIES / FAEN s’est toujours opposé à cette loi et à ces décrets et en demande l’abrogation car ils n’apportent aucune amélioration pour l’instruction et l’éducation des élèves et constituent une dégradation sans précédent pour les enseignants.

L’heure n’est certainement pas à la résignation !

Du 27 novembre au 4 décembre 2014, vous élirez vos représentants pour les 4 années à venir dans les CCPA, CAPA, CAPN, au CTA et au CTM.

Si vous refusez les réformes actuelles, si vous voulez être représenté et défendu efficacement par un syndicat qui ne trahira pas ses mandats, qui ne vous trahira pas, votez SIAES, votez SIES et votez FAEN ! 

Téléchargez au format .pdf


Emplois du temps "à trous" et "réunionite".

Un article publié à la rentrée 2013, mais malheureusement plus que jamais d'actualité.

Lire l'extrait du "Courrier du SIAES" n° 58


Le SIES en deuil.

Avis de décès de Jean Paul GARCIN

Hommages rendus lors des obsèques


Le congrès annuel du SIAES - SIES se tiendra le Lundi 5 Mai 2014 à Cabriès - Calas (13480).


"Refondation" Peillon désastreuse !

Rentrée scolaire 2014 inacceptable !

(collèges, lycées, lycées professionnels, CPGE)

 

La préparation de la rentrée scolaire 2014 réalisée dans les établissements ces dernières semaines est inacceptable. En effet, les dotations horaires attribuées aux établissements (collèges, lycées et lycées professionnels) ne suffisent pas à couvrir les besoins et à assurer un service public d’instruction et d’éducation de qualité pour l’ensemble des élèves partout sur le territoire.

Tous les établissements sont touchés par la pénurie et l’austérité (collèges, lycées, lycées professionnels) qu’ils relèvent de l’éducation prioritaire ou pas.

Les CPGE et les professeurs qui y exercent sont toujours menacés par la volonté de réformer du ministre et des syndicats qui soutiennent son action.

Les réformes délétères du ministre exclusivement basées sur le redéploiement de moyens et la destruction des protections statutaires, activement soutenues par le pôle des syndicats réformistes (SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNALC-FGAF) qui lui ont attribué moult satisfecit, voire un blanc-seing, s’avèrent catastrophiques et néfastes :

- pour les élèves dont les conditions d’apprentissage vont considérablement se détériorer ;

- pour les professeurs qui voient leurs conditions de travail se dégrader davantage ;

- pour les professeurs documentalistes, CPE et personnels de vie scolaire, grands oubliés de la « refondation ».

Les missions des professeurs sont modifiées en profondeur au détriment de la transmission des savoirs et des savoir-faire qui constitue, pour le SIES - FAEN, la mission principale et le cœur du métier.

De nombreux dédoublements de classe ne sont pas reconduits, notamment dans les disciplines scientifiques et expérimentales. Les classes s’annoncent particulièrement surchargées. Des sections bilangues sont menacées par des expérimentations préfigurant une réforme purement idéologique de l’enseignement des langues vivantes. L’offre d’enseignement est restreinte créant ainsi des inégalités entre territoires. Ainsi, des options sont supprimées (grec, latin, langues régionales ...) et le nombre d’élèves pouvant bénéficier de l’enseignement d’une de ces disciplines est parfois volontairement limité par le chef d’établissement, y compris lorsque la demande est forte.

Pour de nombreux établissements, le rapport H/E (heures/élèves) de la DHG est insuffisant et le volume d’HSA est trop important. Cela a pour conséquence de développer la précarité des professeurs (suppressions de poste, compléments de service sur un ou deux autres établissements).

Les établissements relevant de l’éducation prioritaire n’ont pas reçu une dotation horaire en cohérence avec les effets d’annonce du ministre et des syndicats complices qui soutiennent ses réformes. Seuls quelques établissements sont labélisés REP + cette année. D’autres risquent de ne plus être considérés comme relevant de l’éducation prioritaire.

La pondération de 1,1 accordée dans les établissements REP + ne constitue pas une décharge. La pénibilité du travail dans ces établissements n’est donc pas reconnue. Bien au contraire, les chefs d’établissement exigent déjà des professeurs de nouvelles charges de travail et un temps de présence plus important dans l’établissement. La pondération de 1,1 n’est d’ailleurs pas appliquée au sens strict puisque les professeurs certifiés (ou d’EPS) à temps plein n’auront que 1,5 heures de pondération au lieu de 1,8 h (ou 2 heures en EPS). Les professeurs devront être présents durant ces heures et « travailler autrement », mettre en œuvre la « pédagogie de projet » et subir un « travail en équipe » imposé, voire l’interdisciplinarité et l’Enseignement Intégré de Science et Technologie (EIST), synonymes de polyvalence. Le SIES - FAEN n’est pas opposé au travail en équipe à condition qu’il soit librement consenti et qu’il ne constitue pas une entrave à la liberté pédagogique des professeurs et à l’instruction des élèves.

Le rattachement du collège au primaire et la création du conseil « école-collège » génèrent de nouvelles obligations pour les professeurs. La réunionite, souvent stérile, s’accentue. Les « emplois du temps à trous » deviennent la norme.

La « refondation » Peillon s’accompagne d’une baisse des exigences et du niveau. Les exemples les plus flagrants sont l’expérimentation du choix de la voie d'orientation par les parents en fin de troisième réalisée dans 117 établissements en France (« dernier mot à la famille ») et le projet de circulaire du ministre instaurant « un régime de sursis applicable aux exclusions d’élèves prononcées par les Conseils de discipline ».

Le SIES - FAEN défend les intérêts matériels et moraux des professeurs et des CPE. Il soutient les établissements qui ont voté la grève.

Marseille, le 14 février 2014


Pétition fédérale nationale

 

Prérentrée en Août - Diminution des vacances d'été - Récupération de la journée de prérentrée - Accumulation de réunions - Emplois du temps "à trous" et services partagés - Absence de revalorisation du point d'indice

NON à l'aggravation des conditions de travail !

Signez la pétition en ligne (cliquez ici)

Monsieur le Ministre,

Les rapports officiels les plus récents confirment tous l’allongement de la durée hebdomadaire de travail (40 à 44 heures) et la dégradation des conditions d’exercice des professeurs.

- Multiplication des postes partagés.

- Généralisation des emplois du temps « à trous ».

- Développement de la « réunionite » sous de multiples prétextes.

- Mise en place d’une deuxième journée de prérentrée et d’une journée dite de solidarité.

Dans ce contexte, l’instauration cette année de deux nouvelles demi-journées de rattrapage pour le lundi 2 septembre, déjà travaillé par les enseignants, apparaît comme un manque de considération pour le difficile travail des professeurs.

De plus, l’annonce que vous avez faite en septembre d’un projet de calendrier triennal 2014-2017 prévoyant systématiquement une prérentrée des professeurs entre le 28 et le 31 août est reçue comme une véritable provocation.

Les signataires de la présente vous demandent instamment :

- D’annuler le rattrapage de la journée du 2 Septembre 2013 ;

- De prévoir des prérentrées des professeurs d’une seule journée, au début du mois de Septembre ;

- De modifier les textes afin de réduire le nombre des réunions ;

- De réduire au maximum le nombre des postes partagés et les contraintes pesant sur l’élaboration des emplois du temps.


RETRAIT DES PROJETS PEILLON !

GREVE des CPGE le 9 décembre (reconduite dans certaines académies le 10 et le 11 décembre).

Le SIES-FAEN soutient la grève reconductible et demande de RETRAIT des projets du ministre.

Le SIES-FAEN, le SIAES-FAEN et le SAGES-FAEN appellent à la grève. 

Lire le communiqué FAEN du 12 Décembre.

Lire le communiqué du SIAES-SIES/FAEN du 9 Décembre.

Lire le communiqué du SIAES-SIES/FAEN du 4 Décembre.


Destruction des statuts, modification des missions et des ORS :

premiers effets d’une réforme sans moyens.

Les professeurs de CPGE premières victimes. En attendant les autres ?

Lire le communiqué commun SAGES - SIES - SNCL - SIAES / FAEN


SAUVONS L'ENSEIGNEMENT DU LATIN ET DU GREC EN FRANCE

Le SIES-FAEN soutient la pétition lancée par la CNARELA

Lire le texte de la pétition.              Signez la pétition.


La FAEN et le SIAES-SIES reçus au cabinet du ministre de l'éducation nationale.

Lire le communiqué fédéral


Suspension immédiate de la mise en œuvre de la réforme.

Abrogation du décret sur les rythmes scolaires.

Grève dans le premier degré le Jeudi 14 Novembre 2013.

Communiqué interfédéral CGT / FNEC-FP-FO / SUD / FAEN


Une volonté de faire disparaître le latin, le grec, les langues régionales

et plus généralement les enseignements optionnels ?

Lire l'extrait du "Courrier du SIAES" n° 58


Les conséquences de la « refondation » Peillon :

Eclatement du second degré - Abaissement des exigences et du niveau

Rattachement du collège à l’école primaire - Création du bloc Bac - 3 / Bac + 3

 

 

Lire le communiqué SIAES - SIES / FAEN du 23 Septembre 2013.

Lire le communiqué SIES - FAEN du 6 Juillet.


Retrait du projet de réforme des retraites

Le SIES et sa fédération, la FAEN, appellent à participer massivement aux manifestations du 10 Septembre 2013.

 

Lire le communiqué du SIES-FAEN

 

Lire le communiqué de la FAEN

 

Télécharger la lettre-pétition à adresser au 1er ministre (initiative de la FAEN et de ses syndicats)

 

Suicide d'un collègue

du Lycée Antonin Artaud à Marseille.

 

Un professeur d'électronique s'est donné la mort la veille de la prérentrée après avoir adressé par courriel à l'ensemble de ses collègues de l'établissement une lettre expliquant son geste.

Cette lettre poignante a pour objet l'évolution (négative) du métier d'enseignant et décrit la mise en place de la réforme des STI2D (au mépris des professeurs, des élèves et de la nation), la dégradation des conditions de travail des professeurs et d'apprentissage des élèves, l'abaissement des exigences lors des évaluations et du baccalauréat et la chute catastrophique du niveau des élèves.

 

Le SIES-FAEN et sa section académique, le SIAES-FAEN Aix Marseille, adressent leurs plus sincères condoléances à la famille de ce collègue, à ses proches, à ses collègues et ami(e)s.

 

Nous rendons hommage à ce collègue et diffusons ci-dessous la lettre qu'il a souhaité rendre publique avant de commettre l'irréparable.

Afin que son geste ne soit pas oublié et que la souffrance de ce collègue et de dizaines de milliers d'autres soit relayée auprès de notre administration et de nos dirigeants passés, actuels et futurs, nous invitons chaque professeur et au delà chaque citoyen à prendre connaissance de la lettre de ce professeur.

Le SIES-FAEN appelle à la tenue solennelle, dans les prochains jours, d'une minute de silence et de recueillement à la mémoire de ce collègue dans chaque établissement, en salle des professeurs.

 

Il est fondamental que chaque enseignant et que chaque citoyen prenne la mesure de la gravité des décrets, publiés durant l'été par le gouvernement, qui sont les conséquences directes de la loi Peillon sur la "refondation de l'école" soutenue par le SGEN-CFDT, l'UNSA et le SNALC-FGAF, en bénéficiant de la complicité de la FSU qui s'est abstenue. Ces décrets actent le rattachement du collège à l'école primaire et la fracture du second degré avec la création d'un  bloc Bac - 3 / Bac + 3.

Le SIES-FAEN qui a combattu la réforme Chatel des STI2D et les projets sur l'évaluation des professeurs, est opposé à la Loi Peillon de "refondation de l'école" qui conduira à un énième abaissement, cette fois irrémédiable, du niveau des élèves et à des modifications radicales des missions des professeurs et de leurs statuts (modification de la mission d'instruction au détriment de la transmission des savoirs et des savoir-faire, augmentation du temps de présence dans les établissements etc...).

 

Lire le communiqué du SIAES-SIES

Lire la lettre rendue publique par le collègue et sa famille.

 


Conséquence de la Loi Peillon :

Le rattachement du collège à l'école primaire prévu pour 2015 !

Lire le communiqué SIES - FAEN.

Lire le projet de décret.


Le SIES et la FAEN reçus par la ministre

 

Une délégation de la FAEN, comprenant le vice-président du SIES-FAEN, a été longuement reçue par madame PAU-LANGEVIN, ministre déléguée à la réussite éducative, pour évoquer avec elle les chantiers ouverts récemment par le ministère de l’Education nationale : l’éducation prioritaire, le collège et le décrochage scolaire.

 

L’analyse de la FAEN est claire : sur aucun de ces sujets, le projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école républicaine ne répond à nos attentes.


Ø Education prioritaire : la FAEN demande le maintien de l’éducation prioritaire, l’attribution de moyens plus conséquents, des mesures incitatives pour attirer, dans le respect des règles communes des mutations et du barème, des professeurs chevronnés volontaires, plutôt que des néotitulaires affectés contre leur gré.


Ø Le collège : le projet de loi primarise le collège, casse le second degré, se traduit par un  nivellement vers le bas des contenus, des exigences et donc du niveau des élèves et fait peser de graves dangers sur les conditions de travail des professeurs, provoquant la fuite des meilleurs élèves vers l’enseignement privé.


Ø Le combat contre le décrochage scolaire ne peut être mené efficacement que par la prise en charge diversifiée d’élèves présentant un niveau et des difficultés très différents. Or le projet de loi renforce le caractère uniforme du collège.


Parce que la mission première des professeurs consiste à transmettre des savoirs et des savoir-faire afin d’instruire les élèves, la FAEN demande la restauration de l’autorité des adultes et notamment des professeurs. La fédération réclame une rapide amélioration des conditions de travail des personnels ce qui exclut tout allongement du temps de présence dans les établissements.


Enfin, la FAEN exige une revalorisation morale et financière de nos métiers et de ceux qui les exercent. 

 

Télécharger le communiqué de presse au format .pdf

 


Congrès annuel du SIAES - SIES / FAEN : Lundi 6 Mai 2013


Pour l'abandon du projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école.

Lire le communiqué interfédéral du 20 Février (FAEN - CGT - FO - SUD - CNT)

 

Télécharger le communiqué SIES-FAEN

 

Télécharger le communiqué FAEN

 

Lire l'appel interfédéral national du 29 Janvier (FAEN - CGT - FO - SUD - CNT)

 


Projet de Loi d'orientation et de programmation

pour la refondation de l'école de la République

 

Lire l'éditorial du "Courrier du SIAES" n° 55

 

Lire le communiqué de presse fédéral (FAEN) du 13/12/2012

 

Lire l'exposé des motifs du projet de Loi

 

Lire le projet de Loi


Assises 2012 de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

Le SAGES-FAEN (Syndicat des AGrégés de l’Enseignement Supérieur, partenaire historique du SIAES-SIES) et le SIES-FAEN, qui détiennent un siège au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (liste PRAG & PRCE), ont participé aux assises de l’enseignement supérieur et de la recherche et ont été auditionnés.

Lire la Note de synthèse du SAGES et du SIES

Lire le compte rendu de l'audience SAGES/SIES devant la commission des assises

La liste "PRAG & PRCE" présentée par le SAGES et le SIES a obtenu un siège au CNESER en 2007, siège consolidé en 2011.


Loi d'orientation et de programmation pour l'Ecole

 

Concertation : "Refondons l'école de la République"

Le SIES-FAEN reçu en audience au Ministère le 5 Octobre 2012.

Une délégation de quatre représentants de la Fédération Autonome de l'Education Nationale, dont le Vice Président du SIES, a été longuement reçue au Ministère le 5 Octobre.

Nous avons pu au cours d'échanges constructifs détailler les propositions du SIES et de la FAEN et rappeler notre opposition à certaines réformes et projets de réforme.

A l’issue de plus de sept semaines de réunions de la concertation lancée par le ministre de l’Education nationale, la FAEN a mobilisé les 12 responsables qui y ont participé pour réaliser une « Note » de synthèse.

Cette « Note » de synthèse regroupe les analyses et demandes de la fédération et porte sur les 21 thèmes qui ont fait l’objet de cette concertation. Elle a été remise au ministre le 4 Octobre.

Lire la note de synthèse FAEN remise au Ministre

Editorial du "Courrier du SIAES" n° 54

Le ministère à la recherche du consensus.

 

Lire la position de la FAEN sur son site


VIOLENCE A L'ECOLE : communiqué du SIES - FAEn du 20/09/2012

 


STI : le ministère poursuit et impose la réforme.

Evolution des nomenclatures et changement de discipline au pas de charge.

Lire le communiqué SIES / FAEN

Lire la circulaire ministérielle du 27/06/2012

Exemples de circulaires académiques : Aix Marseille - Amiens - Créteil


Publication du décret relatif à l'évaluation des professeurs, CPE et CO-Psy
Communiqué SIAES - SIES / FAEN - Communiqué intersyndical national


Le SIES-FAEN et le SIAES-FAEN interpellent les candidat(e)s à l'élection présidentielle


Communiqué intersyndical SIES-FAEN, SNCL-FAEN, FSU (SNES, SNEP, SNUEP, SNUIPP) et associations de spécialistes du 20 Mars 2012

Appel pour une autre méthode de construction des programmes scolaires


manifestation nationale à Paris le MARDI 31 Janvier 2012

Lire le communiqué SIES – SIAES du 18/01/2012 - Communiqué fédéral (FAEN)  -  Communiqué intersyndical national du 23/01/2012

Le SIES appelle à signer la pétition intersyndicale nationale

Évaluation des professeurs, un projet scandaleux - Lire le projet d'arrêté -  Lire le projet de décret

Résultats détaillés des élections professionnelles

Suicide d'une enseignante au Lycée Jean Moulin de Béziers.

Lire le communiqué fédéral FAEN (lien vers le pdf)
Lire le communiqué de l’Union pour l’Ecole Républicaine


Programme CLAIR / ECLAIR :

S'informer et organiser le refus dans chaque établissement.


RETRAIT DU PROJET DE RÉFORME SUR LES RETRAITES

 

Le SIAES - SIES, qui a participé à toutes les journées d'actions contre la réforme des retraites, ne participera pas aux manifestations du samedi 6 novembre, jugeant cette modalité d'action inadéquate dans le contexte actuel.

Le SIAES - SIES ne renonce pas pour autant et continue de réclamer le retrait de cette réforme.

Manifestation le mardi 19 octobre 2010

MANIFESTATION Samedi 16 Octobre 2010

MANIFESTATION Mardi 12 Octobre 2010 - Lire le communiqué - Images de la manifestation

MANIFESTATION Samedi 2 Octobre 2010 - Lire le communiqué - Images de la manifestation

MANIFESTATION Jeudi 23 Septembre 2010 - Lire le communiqué - images de la manifestation

GRÈVE et MANIFESTATION, Mardi 7 Septembre 2010 - Images - communiqué - communiqué commun FO - SNETAA - SIAES


 

 

PUBLICATION DES COMPTES ANNUELS DU SIES

 

- au 31/08/2011 (exercice du 01/09/2010 au 31/08/2011)

- au 31/08/2012 (exercice du 01/09/2011 au 31/08/2012)

- au 31/08/2013 (exercice du 01/09/2012 au 31/08/2013)

- au 31/08/2014 (exercice du 01/09/2013 au 31/08/2014)

- au 31/08/2015 (exercice du 01/09/2014 au 31/08/2015)

- au 31/08/2016 (exercice du 01/09/2015 au 31/08/2016)

 

Conformément à la Loi du 20/08/2008, au décret d’application n° 2009-1665 du 28/12/2009 et à l'arrêté ministériel du 31/12/2009, le SIES publie ses comptes (bilan, compte de résultat et annexe sous une forme simplifiée).

Ces documents sont également publiés sur le site du Journal Officiel.

 

 

PUBLICATION DES COMPTES ANNUELS DU SIAES

 

- au 31/08/2011 (exercice du 01/09/2010 au 31/08/2011)

- au 31/08/2012 (exercice du 01/09/2011 au 31/08/2012)

- au 31/08/2013 (exercice du 01/09/2012 au 31/08/2013)

- au 31/08/2014 (exercice du 01/09/2013 au 31/08/2014)

- au 31/08/2015 (exercice du 01/09/2014 au 31/08/2015)

- au 31/08/2016 (exercice du 01/09/2015 au 31/08/2016)

 

Conformément à la Loi du 20/08/2008, au décret d’application n° 2009-1665 du 28/12/2009 et à l'arrêté ministériel du 31/12/2009, le SIAES publie ses comptes (bilan, compte de résultat et annexe sous une forme simplifiée).

Ces documents sont également publiés sur le site du Journal Officiel.

 

 

Vidéos

 

 

Les vidéos du SIES - FAEN

 


Ce site internet et toutes les informations et publications qu'il contient sont rendus possibles par le travail bénévole des élu(e)s et responsables du SIES-FAEN et par le paiement régulier de leur cotisation syndicale par les adhérents du SIAES-FAEN et du SIES-FAEN.

 

Le SIES-FAEN affirme sa volonté d'Indépendance, face à des syndicats que beaucoup jugent trop marqués par l'idéologie ou la politique. Il n’est inféodé à aucune idéologie, ni aucun parti. Il n’a qu’un objectif : défendre un service public d’instruction et d’éducation de qualité et les intérêts matériels et moraux des personnels de l’Education Nationale, et particulièrement de celles et ceux qui font appel à lui.

 

Le SIES-FAEN est financièrement indépendant. Ni le syndicat, ni sa fédération, ne reçoivent de subventions. Le syndicat refuse les ressources publicitaires. Cela garantit sa pleine indépendance de pensée et d’action.


SIES - 6 Rue Maréchal Fayolle 13004 MARSEILLE

04 91 34 89 28 - 06 80 13 44 28 - jean-baptiste.verneuil@wanadoo.fr

Directeur de publication : Jean Baptiste Verneuil

 

Adhérez au SIES

Soutenez notre action. Soutenez le syndicalisme indépendant

Au SIES, la cotisation court sur 365 jours consécutifs. Vous pouvez donc adhérer à n'importe quel moment de l'année.

 

Copyright © 2005-2016 Syndicat Indépendant de l'Enseignement du Second degré

Dernière modification : 21 août 2016